mardi 28 mars 2017

"Un printemps pour Octobre"


Un appel du coeur pour Oktyabrsky

Au Nord de Donetsk, près de l'aéroport, Oktyabrsky est un quartier pris en otage par la ligne de front, et qui depuis 3 ans quotidiennement subit les bombardements quotidiens des forces ukrainiennes. Au milieu de ce quartier en ruines vivent encore des dizaines de familles qui tentent de survivre, se soigner, protéger leurs enfants et réparer leurs maisons éventrées. La guerre leur a enlevé des enfants, des parents, des amis, mais aussi une vie sociale et des rêves... 

«Un Printemps pour Octobre» est un projet humanitaire que je lance avec les autorités du district et les habitants du quartier pour les aider à restaurer leurs vies sociales et leurs biens vitaux détruits par la guerre. Les besoins sont multiples et nombreux comme les priorités et les urgences : personnes âgées isolées, enfants malades, maisons endommagées etc... 

Si les aides de la Russie et de la Républiques sont très importantes (matériaux, raccordements énergétiques etc...), elles restent cependant insuffisantes, tant sur le plan alimentaire, sanitaire que matériel car la main d'oeuvre, les réparations par exemple sont à la charge des sinistrés qui pour beaucoup n'ont plus de revenus. 

Depuis 1 an j'essaye d'aider des habitants d'Okyabrsky vivant sur cette ligne de front dont le courage et l'humilité forcent l'admiration mais dont la situation est souvent dramatique, beaucoup vivant avec moins de 100 euros par mois et dans des habitats insalubres. Ici à d'Oktyabrsky 10 euros c'est plusieurs jours de nourriture, 15 euros c'est une facture de gaz, 50 euros c'est la pension d'un retraité isolé... aucune somme n'est ridicule ou petite lorsqu'il s'agit simplement de survivre.

Cette dynamique d'entraide à Oktyabrsky est en train aujourd'hui de prendre la forme d'un projet humanitaire organisé avec les habitants du quartier mais également les autorités du district.




J'ai voulu nommer ce projet "Un printemps pour Octobre", car le printemps symbolise la renaissance de la vie et octobre le nom du quartier mais aussi un rappel du temps qui s'écoule augmentant le poids des souffrances qui restent. Mais aussi, je voudrais pouvoir présenter en octobre prochain le bilan des 6 premiers mois de cette action ambitieuse et vitale qui ne pourra exister sans votre concours.

Pour nous aider à sauver et restaurer la vie dans ce quartier martyrisé, vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après, où les sommes sont par la suite regroupées et envoyées directement aux habitants d'Oktyabrsky par mandat Western Union (en attendant que le système bancaire international soit restauré sur Donetsk). Merci de vous identifier soit dans le virement soit par messagerie et de signaler "Oktyabrsky" (ou Octobre) dans le virement.

Je vous remercie infiniment de votre soutien qui aidera le printemps à revenir dans les coeurs des femmes et des enfants d'Oktyabrsky...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



Dernières actions réalisées

"de la part des français de France"


Pour vivre et travailler correctement sur Donetsk je me suis fixé un budget de 12 000 roubles par mois que j'obtiens pour le moment grâce à la générosité des donateurs du réseau. Ce faible budget qui est rendu possible parce que j'ai fait le choix de vivre sur la ligne de front loin d'un centre ville où les mêmes dépenses vitales sont en moyenne 4 fois supérieures, me permet de "détourner" de l'argent personnel vers des actions humanitaires dans mon quartier.


Réparation d'une maison bombardée



En décembre j'ai fait la rencontre d'un couple vivant à Oktyabrsky dans une maison gravement endommagée par les bombardements de 2015 (toiture soufflée et toutes fenêtres complètes détruites).

Avant la guerre, Yulia et Alex avaient une bonne situation sociale, tous deux cadres supérieurs dans des entreprises ukrainiennes mais la guerre va détruire leurs vie, emplois, voitures, et maison. Lors de agression de Kiev contre le Donbass, Alex s'engage dans l'armée tandis que Yulia tente de survivre dans un quartier bombardé tous les jours. Après les destructions dans leur maison Alex quitte momentanément l'armée pour aider sa femme a réparer et réorganiser un espace de survie au milieu des ruines, avant de retourner depuis peu dans l'armée.


Vidéo prise 2 jours après le bombardement de la maison d'Alex et Yulia
video

La facture des fenêtres, 27 631 roubles
Devant l'arrivée imminente de l'hiver, nous avons pu réparer les 6 fenêtres de la maison, qui avaient été détruites complètement jusque dans leurs encadrements muraux, et qui nécessitaient l'intervention d'une entreprise. 1ère facture de près de 28 000 roubles.

Au début de l'année dans le cadre de l'aide humanitaire russe à la population civile, des matériaux de construction sont parvenus pour permettre la réparation toiture (charpente et couverture) et des murs endommagés, mais il a fallu payer leur transport depuis les dépôts de Donetsk soit 4500 roubles. 

A cela il faut rajouter le règlement des factures de gaz qui sont coûteuses dans les maisons individuelles (environ 1000 roubles par mois depuis décembre 2016).

Soit au total : 36 000 roubles 




Soutien pour les soins d'un enfant

"Lyuba" est une mère qui vit au milieu de la zone la plus bombardée du quartier d'Oktyabrsky, comme Yulia et Alex, la guerre est arrivée dans sa vie avec son cortège de malheur et de drames: perte d'emploi, destruction de sa première maison et voitures, décès de son mari, et pour clôturer la destruction sociale de cette jeune mère de 2 garçons, son aîné, âgé de 5 ans, et qui est victime d'un important traumatisme émotionnel voit ses légers retards cognitifs s'aggraver brutalement. 
"Luyba" qui ne survit qu'avec 5000 roubles mensuels en moyenne doit payer 50 000 roubles par trimestre pour soigner son enfant en Ukraine.

Grâce à la générosité de donateurs, j'ai déjà pu dégager 16000 roubles pour cette famille en détresse, et j'espère pouvoir  la soulager plus encore de cet immense fardeau.

Total : 16 000 roubles (mandat de 240 euros (13200 roubles) + 2800 roubles






Aides aux personnes isolées

Chaque semaine je donne de l'argent à des personnes surprises en train de fouiller des poubelles pour manger ou à des mendiants sous le porche des églises ou le passage souterrain de la gare par exemple. Ces gestes quotidiens auprès d'anonymes sont difficilement évaluables étant réalisés au détour d'une rue ou d'un jardin public, entre 800 et 1000 roubles environ par semaine mais ils me semblent nécessaires pour soulager la misère causée par la guerre.

A partir du mois d'avril 2017, ces aides aux personnes âgées en grande difficulté, seront réalisées en coopération avec le clergé orthodoxe local (notamment le père Alexander de l'église Bryanchaninova du quartier) à qui je remettrai de l'argent pour être redistribué car il connait mieux que moi ce public et peut déterminer avec précision les prioritaires.

Somme distribuée depuis le début de l'année : environ 10 000 roubles


Aide pour un malade du cancer 

Un ami, dont le beau père atteint d'un cancer et qui devait être opéré en urgence, cherchait à réunir des fonds auxquels j'ai pu participer à hauteur de 10 000 roubles 

Total 10 000 roubles

TOTAL DES DONS RÉALISÉS DEPUIS DÉCEMBRE 2017: 
72 000 roubles environ (soit au taux de change local environ 1100 euros)



Les projets 




De nombreuses autres familles et personnes isolées sont dans des situations dramatiques et ce matin en allant rencontrer d'autres habitants à l'Ouest du quartier à l'occasion de la distribution trimestrielle de colis humanitaire de la Croix Rouge, j'ai pu découvrir encore de nombreux autres sinistrés et victimes de la guerre qui tentent de survivre dans le quartier.

Je voudrais, dans l'ordre des priorités :

  1. Aider les personnes malades et isolées avec insuffisance alimentaire
  2. Aider les personnes sans moyens à réparer leurs maisons endommagées

Si ces aides humanitaires sont souvent un rocher de Sisyphe sans cesse renouvelé, elles sont cependant nécessaires pour compléter les aides matérielles fournies par la Russie et la République mais qui nécessitent souvent d'un appui financier pour leur mise en oeuvre.
Voilà pourquoi il est vital qu'existe ce réseau d'aides financières qui est géré par les habitants et les autorités civiles et religieuses du quartier.

Merci donc aux personnes qui ont déjà répondu à cet appel ainsi qu'à celles qui m'aident à concrétiser ce projet qui me tient à coeur.


Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

_____________________________

Pour adresser vos dons, merci de signaler "Oktyabrsky" (ou "Octobre") et de vous identifier sur le virement ou par mail, en rappelant la somme (alawata@gmail.com) Aucune somme même la plus petite est négligeable car ici, avec l'équivalent d'un paquet de cigarettes achetés en France, une personne peut vivre plusieurs jours.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.